Biographie de Robinsonne
Nourrie à la chanson française depuis sa plus tendre jeunesse avec une grand-mère montmartroise et à la pop anglaise à l'adolescence, Robinsonne, comédienne, a rencontré des musiciens qui l'ont fait chanter ! Nourrie au solfège, piano et surtout à la poésie dès l’âge tendre, c’est au lycée qu’elle se tourne vers le théâtre et prend goût à la scène. Du théâtre à la chanson, il n’y a qu’un tout petit pas, que les musiciens rencontrés de bœuf en jam lui feront franchir définitivement en 1994.



En 1995, c’est avec « Liaison dangereuse », un trio jazzy salué par France Culture et Télérama au festival Off d’Avignon, puis au théâtre de la Mainate à Paris qu’elle fera ses premiers pas d’auteure compositrice interprète, accompagnée par le pianiste François Popineau et l’harmoniciste Gérard Champême.

Puis en 1996, elle crée avec Christian Avril, musicien folk, le duo « Croqueurs de rêve » et le groupe rock « Chance ». Elle tourne en région Normandie (Le bateau ivre à Rouen, aux Andelys et Vernon dans l’Eure). Leny Escudero lui prête son studio pour enregistrer une démo, et bientôt la petite production Duplimus réalisera une K7 6 titres.

1999, départ pour Avignon. Elle devient Robinsonne pour la scène, avec les pianistes Jean-Louis Beydon et Jean-Sébastien Bressy.
C’est en 2003 que Robinsonne trouve enfin son île en Ardèche auprès du guitariste et chanteur Joël Chareyre, et se produit auprès d’Yves Paganelli, Emile Lloret et Jean-Marc Lebihan.

En 2009 la petite production parisienne Art’Go s’intéresse à elle, et réalise une démo 4 titres. Diverses formations l’emmeneront de Charleville-Mézières à Avignon, de la Fête de l’Huma au festival de Giverny, des Anartistes à Barjac.



Depuis 2015, Robinsonne développe une nouvelle collaboration artistique avec le guitariste
Francis Gerö : La ferme Théâtre, Les Demeures de Pourchères, La Bobine, Le Pays d’Antraïgues fête Leprest Aizac, entre autres scènes ardéchoises les ont accueillis, de même que la Fête de l’Huma. Sélection régionale tremplin « Vive la reprise » du Centre de la Chanson au Bijou, à Toulouse.

En 2019, Robinsonne rassemble quelques uns des musiciens qui ont jalonné son parcours et produit l’album Vie Privée. La formation s’étoffe avec Jean Marc Torchy, accordéoniste de Leny Escudero rencontré dans les années normandes, ainsi que Tanguy Blum, contrebassiste des Doigts de l’Homme…